Catégories
Au-delà Des défunts Humilité Hunaré L'âme l'Esprit la mort Médiumnité

l’Au-delà

De laisser partir un être cher vers l’Au-delà est nécessaire pour son voyage dans son cycle de l’âme et ce passage a besoin d’être bien guidé par vous qui restez sur terre, car comme la naissance, c’est une étape importante pour cette âme.

Lorsque nous acceptons qu’il y ait une vie après la mort, nous comprenons également que quelque chose nous attend (HUNARÉ). Certainement aussi lorsque nous constatons que la réincarnation est la chose la plus commune dans le monde et fait partie de notre voyage. Nous sommes nés, nous mourons et nous renaissons.

Une pensée rassurante pour ceux qui meurent, mais malheureusement, tout le monde n’est pas au courant de cette réalité et c’est pour cette raison que les souffrances sont subies par ceux qui restent ou ceux qui sont sans cette connaissance et décède. Pour ceux qui sont dans le deuil, il est très compréhensible qu’il y ait de la tristesse et de la douleur, en particulier dans les tristes décès. Souvent la douleur du manque de la personne est la cause de notre propre noyade, parce que nos vies changent et l’avenir sans l’autre nous fait peur.

De laisser partir un être cher vers l’Au-delà est nécessaire pour son voyage dans son cycle de l’âme et ce passage a besoin d’être bien guidé par vous qui restez sur terre, car comme la naissance, c’est une étape importante pour cette âme.

Transcription:

Bonjour je m’appelle Mischa Harmeijer, je suis médium et aujourd’hui j’aimerais vous parler de la mort et du passage vers l’autre côté.
Mais pour mieux comprendre ce passage vers l’autre côté il faut d’abord expliquer ce qu’est l’être humain,
dans le sens spirituel, car l’être humain c’est, si vous voulez, deux choses différentes. Par exemple, une voiture avec un chauffeur dedans, comme le corps avec une âme.
L’âme est ici le chauffeur et le corps est la voiture et quand la voiture ne peut plus avancer, quand la voiture est cassée et bien le chauffeur sort de la voiture.
Et ça c’est pareil pour un être humain à partir du moment où le corps ne peut plus continuer, il est mort, eh bien l’âme part.
Quelque part elle a été rejetée de ce corps et elle va continuer sa vie d’âme de l’autre côté, sans matière, dans l’au-delà. Et cette étape, présente dans la vie d’une âme est vécue pour quelqu’un qui reste sur terre, pour les êtres chers, très douloureuse parce qu’en fait cet être humain va être invisible, cet être humain va être dans une autre dimension qui n’est pas visible pour les êtres humains, et donc cet être humain(l’âme) a besoin de vivre sans ses proches sur terre. ?
C’est douloureux, c’est ce qu’on appelle le deuil et si on comprend et on accepte la réincarnation on peut comprendre que notre vie sur terre aujourd’hui n’est pas la vie dans sa totalité.

Il y a plusieurs vies sur terre, il y a plusieurs vies où l’âme est dans un autre corps, dans une autre « forme » sur terre. Donc évidemment cette âme a besoin de temps en temps du corps pour aller vers l’au-delà et pour après renaître sur terre dans un autre corps.
C’est conforme à la loi de la nature, à la loi d’un univers.
C’est quelque chose de totalement normal.
La seule chose qui n’est pas normale pour des êtres humains c’est lorsque l’on perd quelqu’un et que cela provoque en nous de la tristesse, un manque. Mais si on comprend bien le cycle des âmes on ne devrait pas être triste, on devrait au contraire être dans une certaine joie.
Une joie de pouvoir assister à un passage vers l’autre côté. Presque une montée de niveau d’une âme.
Une âme qui peut finalement après une vie terrestre, avec toutes ses expériences passer vers autre chose dans l’au-delà. Et ce petit élément, cette petite partie de sa vie
est très importante pour les gens qui restent assister à ce passage, pour donner votre amour, pour rassurer quelque part quelqu’un qui est en train de mourir que
tout ce qu’il voit, tout ce qui sent est vrai.
Vous savez, quand une âme est en train de quitter un corps, eh bien elle est déjà quelque part avec une « jambe » dans l’autre dimension. Donc l’autre dimension est lui devenu visible.
Et c’est là, où les esprits supérieurs vont guider l’âme avec cette « sortie » du corps humain vers l’autre dimension. C’est là où vous connaissez peut-être les expériences de morts imminentes racontées par d’autres êtres humains, et où on parle de « lumière lumineuse », on parle d’un « endroit magique », eh bien c’est exactement l’endroit où l’âme va et ce processus, cette étape, ce passage peut durer deux trois jours donc quelqu’un qui est en train de mourir dans son lit ou dans un lit d’hôpital et qui commence de parler bizarrement, et qui va dire « je vois mon père, je vois ma mère » et qui
sont en réalité déjà décédés, eh bien c’est vrai, ils sont là pour venir chercher cette âme et l’aider, la guider vers le « passage ». Il ne faut pas lutter contre cela.
C’est donc nécessaire que l’âme quitte le corps.

C’est pour vous douloureux qui restez sur terre parce que vous êtes à présent sans cette personne.
Mais sachez bien que du moment où vous quitterez ces terres pour aller vers l’au-delà cet être chère sera là pour venir vous chercher. C’est donc nécessaire pour l’évolution de l’âme de quitter ce corps pour aller vers l’autre dimension, dans n’importe quelles circonstances : avec un accident, une maladie, ou avec une mort naturelle, c’est prévu, c’est comme ça.
Et il ne faut pas lutter contre cela. Je le dis souvent quand un corps est mort, un corps est mort.
Quand quelqu’un est dans le coma on a besoin de le nourrir artificiellement et donc pas naturellement, mais cela n’est pas bon.
Cela n’est pas bon parce que l’âme a envie de quitter ce corps.

J’espère que mon explication est assez claire mais je pense que pour créer une image qui sera importante dans cette acceptation, c’est que vous ne devez pas tout le temps penser à un « être humain », dans le sens où vous vous voyez vous-même. Vous êtes un corps et une âme,
et ce n’est pas votre vie ici sur terre qui compte mais c’est la vie d’une âme dans sa totalité. Et cette âme, c’est vous.

Merci.

Vive l’au-delà.

Et maintenant je vous présente mon court-métrage « Le passage », avec Marc Citti, Sophie Harmeijer, Ebbo Harmeijer et avec la musique originale de Mathieu Vilbert.

Réponses
Vues
Question
1
répons
49
vues
updated il y a 1 mois
Catégorie: Médiumnité